Une carte étudiante européenne

En 2016, la Commission européenne a lancé l’Initiative « Carte étudiante européenne » (ICEE). Grâce à celle-ci, le statut d’étudiant prend une dimension européenne.

 

 

La création d’un Espace Européen de l’Éducation d’ici à 2025 est un objectif phare de l’UE. Pour atteindre cet objectif, la Commission européenne a lancé en 2016 l’Initiative « Carte étudiante européenne » (ICEE). Cet outil permet de créer un statut d’étudiant à l’échelle européenne. Il facilite l’accès à de nombreux services lors d’une mobilité Erasmus+.

Une Carte étudiante européenne, c’est quoi ?

Une carte étudiante européenne est une carte universitaire ordinaire, mais à l’échelle de l’Europe. Dotée d’un hologramme européen, cette carte est reconnue dans tous les campus. . 

 

Hologramme européen (à gauche) et carte étudiante de l’École Polytechnique présentant l’hologramme (à droite). Source: site de la Carte étudiante européenne

 

 À quoi sert-elle ? 

Véritable passeport numérique, la carte étudiante européenne s’avère utile à la fois pour les étudiants et pour les universités. 

Pour les étudiants, elle permet un accès simplifié à tous les services liés à leur statut.  En voici quelques exemples : 

Avec cette carte, l’étudiant peut avoir accès aux bibliothèques universitaires et emprunter des livres dans tout établissement européen. La carte peut également être utilisée pour effectuer des paiements électroniques dans un restaurant universitaire, ou pour des photocopies. 

À terme, elle permettra aux étudiants de profiter de réductions sur des activités culturelles partout en Europe. Il pourra également y avoir des réductions sur les  transports en commun.

L’initiative carte étudiante universitaire présente aussi de nombreux avantages pour les établissements universitaires

En plus de servir de passeport, l’ICEE s’inscrit dans une démarche plus générale de numérisation. Cette dernière vise à faciliter les échanges entre établissements lors d’une mobilité. Le processus de mobilité des étudiants est 100% dématérialisé. Toutes les démarches administratives peuvent être effectuées simplement en ligne. Cela engendre une réduction conséquente de de la charge administrative liée à la mobilité étudiante. 

Où en est-on ? 

Entre 2016 et 2018, le projet a connu une phase d’expérimentation dans 4 pays : la France, l’Allemagne, l’Italie et l’Irlande. Aujourd’hui, plusieurs centaines d’établissements dans plus de 27 pays en Europe participent au projet. Près de 2 millions de cartes avec l’hologramme européen ont été imprimées depuis. L’initiative a pour objectif de se généraliser en Europe, et l’on peut s’attendre à une expansion massive de celle-ci dans les mois et années à venir.

Auteure : SC

Partager l'article :